Sunday, December 17, 2017

Scalar : note critique

                        Scalar est un logiciel en accès libre via un navigateur Internet (l’accès semble toutefois restreint à présent) et qui permet de créer facilement un livre numérique. Il est possible d’y créer des pages qui peuvent regrouper plusieurs médias tels que du texte, des images, des vidéos, etc. et de les lier entre elles par le biais de différents cheminements. Cet outil peut s’avérer donc très pratique pour mettre en forme un travail et distinguer clairement les différents liens entre les parties. En revanche, l’insertion de médias via ce logiciel se fait assez difficilement. Il est nécessaire de passer par plusieurs stades juste pour insérer une image : la télécharger tout d’abord dans un onglet spécifique afin de pouvoir ensuite revenir sur la page pour l’insérer mais pour cela, il faut nécessairement associer le média à un mot ou une phrase du texte, ce qui peut complètement modifier le texte et/ou la mise en page. Scalar n’apparaît donc pas comme un logiciel intuitif et facile d’utilisation, il faut plus de temps pour mettre en page le travail via celui-ci que via un autre logiciel.

             Même s’ils ne permettent pas directement d’insertion de média comme Scalar, je vous recommanderai d’utiliser les logiciels Scrivener (ou sa version gratuite Quollwriter) qui permettent eux aussi de découper de travail de rédaction en petites parties en évitant l’écriture linéaire ainsi que de voir les liens entre les différentes pages très facilement et rapidement. De plus, ils ont de nombreuses fonctionnalités comme celle de pouvoir faire un tableau d’idées pouvant être relié aux différentes parties concernées une fois celles-ci rédigées. Lorsque la rédaction est terminée, les logiciels permettent de compiler directement toutes les pages afin de les mettre en forme très rapidement. Ils sont donc, à mon sens, vraiment adaptés aux longs travaux comme les travaux de recherche ou les écrits littéraires, ce pour quoi ils ont été créés au premier abord. C’est pour cela que lorsqu’on télécharge ces logiciels, les catégories de base sont celles des personnages, des lieux, etc. Mais bien entendu, il est possible de modifier toutes ces catégories à votre guise afin de vous créer un environnement de travail et de rédaction adapté à votre sujet. Ces logiciels peuvent servir à la fois pour vos prises de note, vos tableaux d’idées et pour rédiger puis mettre en forme votre travail, ils me semblent donc très utiles pour les étudiants et les professionnels qui doivent rédiger de longs travaux où beaucoup d’idées s’entrecroisent.

Chloé Alcaïno

No comments:

Post a Comment